> > > > McLaren, reine de la gaffe

McLaren, reine de la gaffe

La MP4-27 est une formidable machine. Sans doute la mieux née du plateau. A cause d'une gestion de course catastrophique, elle n'a pourtant remporté qu'un seul Grand Prix, en Australie. McLaren doit se ressaisir, sous peine de voir le titre lui passer sous le nez.

© LAT - Les erreurs de McLaren pourraient amener Lewis Hamilton à aller voir ailleurs pour 2013.© LAT - Les erreurs de McLaren pourraient amener Lewis Hamilton à aller voir ailleurs pour 2013.

Une bonne machine ne suffit pas à remporter un titre de champion du monde. Ferrari, Williams et bien d'autres écuries peuvent en témoigner. La stratégie et la gestion des faits de course sont primordiales. En 2012, McLaren se montre incapable d'avoir une course sans incident. Sauf en Australie, où Jenson Button a d'ailleurs brillamment imposé sa MP4-27.

En Malaisie, un problème lors du changement de pneu avant droit a fait perdre cinq ou six secondes à Lewis Hamilton. En Chine, c'est au tour de Button de connaître un souci lors de son arrêt, et de perdre une probable victoire. A Bahreïn et en Espagne, l'équipe de ravitaillement de Hamilton a accumulé les bévues, retardant son pilote d'une bonne poignée de secondes et de quelques points au championnat. Les changements de pneus sont une course dans la course. Ferrari et Red Bull sont les meilleures à ce petit jeu. Plus rapides, plus précises, plus efficaces. C'est ce qui leur permet de bien figurer, bien que disposant d'une monoplace moins rapide. Selon le site formula1.com, les Rouges ont réalisé les meilleurs arrêts aux stands en Australie (22.035), en Chine (20.036) et en Espagne (19.455). Red Bull à Bahreïn (21.705). Chez McLaren, c'est le gros défaut. Pas tant leur manque de rapidité, car ils ne sont pas très loin des meilleurs, que l'accumulation de gaffes. Cela pourrait vite devenir irrémédiable dans la course au(x) titre(s).

Gaffe, bévue et boulette

La plus belle reste l'erreur lors des qualifications du Grand Prix d'Espagne. Dans les derniers secondes de la séance, Hamilton signe un temps canon, reléguant Pastor Maldonado à six dixièmes. Six heures plus tard, il est disqualifié pour s'être arrêté sur la piste lors de son tour de rentrée des stands. La McLaren n'avait que 1,3 litre d'essence dans son réservoir, soit pas assez pour rentrer aux stands et avoir le litre réglementaire pour la prise d'échantillon. De premier, Hamilton est passé dernier. Ses chances de victoire se sont alors réduites à néant.

Martin Withmarsh a eu beau jeu de regretter sa décision de demander à Lewis de s'arrêter sur la piste. Surtout qu'avec l'avance qu'il avait, quelques litres d'essence supplémentaires ne l'aurait sans doute pas empêché de signer quand même la pole. Une telle erreur est indigne d'une écurie comme McLaren, qui a remporté huit titres de champion du monde des constructeurs. Surtout qu'il y avait déjà eu un précédent, en 2010 au Canada, déjà avec Hamilton. Cette fois, l'équipe s'en était tirée à bon compte avec simplement une amende à régler.

Hamilton partant fin 2012 ?

Le Britannique a beau déclarer sa fidélité pour McLaren à tout bout de champ, il va bien y avoir un moment où ces bévues vont finir par l'agacer. Surtout une année où il a clairement une machine qui pourrait lui permettre de remporter un deuxième titre de champion du monde. Il n'a d'ailleurs toujours pas gagné un Grand Prix ! Si la situation ne change pas rapidement, il aura bien du mal à ne pas céder aux appels du pied de Red Bull pour 2013. Avec Martin Withmarsh, ils s'étaient fixé quatre courses pour annoncer une prolongation de contrat. Cinq manches sont passées et toujours pas de confirmation. Lewis a décidé de prendre son temps. Il attend du mieux de la part de son équipe dans les prochaines manches.

A McLaren de rectifier le tir. Après seulement cinq courses, il n'est pas trop tard. Gagner à Monaco ferait oublier toutes ces erreurs du passé.

NB : Article rédigé le jeudi 17 mai 2012. Publié le 24 mai 2012.


Retour de volant, McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Bilo
Bilo :
Je trouve que c'est une bonne idée d'avoir cette chronique hebdomadaire sur la situation au championnat, d'autant que le cru 2012 est très intéressant.
Il y a 27 mois
Falcon
Falcon :
personnellement ce que je trouve d'incroyable c'est que Mc-Laren avec l?expérience des années de courses, le potentiel et l'équipe qu'ils ont faire des gaffes pareils, c?est presque croire qu'ils le font exprès...?? après tous ...c'est à ce demander ... ??

Bref je leur souhaite bonne chance à Monaco et croise les doigts pour eux !
Il y a 27 mois
 alwakin
alwakin :
Maclaren est une bête malade dont il faut soignée, elle est malade depuis le jour ou Ron Dennis à laissé les reines à Martin la gaf !
Du coup la rigueur, le sérieux et le professionnalisme qui à l'époque caractérisé cette écurie semble révolut
C'est à ce demandé ce que doivent penser les actionnaires (Dennis, Oijjeh) de la tournure des évênements. De toute manière ce n'est pas la première fois que Maclaren laisse filer le titre, rappelez-vous en 2007 quand Hamilton à 17 pts d'avance sur Raikonnen et perd sur des décisions stratégiques invraissemblables !
C'est à ce demandé ce qu'ils vont bien pouvoir nous inventer comme bourdes cette fois-ci à Monaco
Allez je moulle, les mécanos oublient de visser un élément aéro :-)
Il y a 27 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.