> > > > Williams : laisser partir Newey a été "une erreur"

Williams : laisser partir Newey a été "une erreur"

Adrian Newey a travaillé pour l'écurie Williams F1 de 1990 à 1997 avant de rejoindre McLaren. Sir Frank Williams, le patron de l'écurie éponyme, estime avoir fait «une erreur» en laissant partir un ingénieur avec autant de talent.

© GEPA - Williams regrette d'avoir laissé partir Newey© GEPA - Williams regrette d'avoir laissé partir Newey

Sir Frank Williams, le patron de l'écurie Williams F1, a récemment confié que laisser partir Adrian Newey en 1997 avait été «une erreur». Le désormais très célèbre concepteur des Red Bull a rejoint l'écurie Williams en 1990 et sous l'impulsion de Newey notamment, l'écurie de Grove a remporté de nombreux titres.

Les monoplaces concues par Newey ont permis à Williams de décrocher quatre titres pilotes - en 1992, 1993, 1996 et 1997 - ainsi que cinq titres constructeurs en 1992, 1993, 1994, 1996 et 1997. Mais au cours de la saison 1997, Adrian Newey a quitté Williams pour rejoindre l'écurie McLaren.

Il a permis à McLaren de décrocher plusieurs titres mais son vrai coup de force, il l'aura réussi avec Red Bull. En effet, fin 2005 il annonce son départ de McLaren pour rejoindre Red Bull Racing à la surprise générale. Mais le pari a fonctionné et il a notamment permis à l'écurie autrichienne de remporter les quatre titres mis en jeu en 2010 et 2011.

Tandis que Williams vit des moments difficiles depuis quelques années, Sir Frank Williams est revenu sur le départ de Newey et il juge qu'avoir laissé partir un tel génie a été «une erreur».

«Il voulait des parts (de l'écurie) que je ne voulais pas lui donner à ce moment-là. Cela a sans doute été, avec le recul, une erreur. Adrian est quelqu'un de remarquable,» a confié Williams au magazine F1 Racing.

Mais même sans Newey, Williams est convaincu que son équipe pourra remonter la pente et dès cette saison car elle a su déceler les erreurs des précédentes monoplaces.

«Je ne suis pas un ingénieur mais j'ai vu beaucoup de bonnes et mauvaises voitures - et la nôtre n'était tout simplement pas assez rapide. Elle avait des lacunes dans tous les domaines qui importent, mais nous avions encore plus de lacunes dans celui qui est le plus important, l'aéro. Et peut-être un peu avec la puissance moteur (du Cosworth). Ce n'était tout simplement pas une voiture rapide.»

L'arrivée d'un nouveau motoriste - Renault - et de trois personnes directement en lien avec la conception ou la gestion des monoplaces rend Sir Frank Williams optimiste pour la saison 2012.

«Le moteur Renault nous donne de l'espoir. Nous avons trois nouvelles personnes - l'une d'elles est notre directeur technique (Mike Coughlan), la deuxième notre chef aéro (Jason Sommerville) et la dernière gère nos monoplaces (Mark Gillan). Ils viennent de différents horizons, de trois équipes différentes,» a ajouté Sir Frank Williams.


Williams, Newey Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
arkansis
arkansis :
C'est évident que Neway possède quelque chose que beaucoup n'ont pas !
Il y a 26 mois
capetf1
capetf1 :
ouai il a du nez neway
Il y a 26 mois
Nioulargo
Nioulargo :
Rory Byrne avait aussi ce quelque chose que beaucoup rèveraient d'avaoir mais n'oublions jamais que Adrian ou Rory ne peuvent pas tout si ils ne sont pas entourés d'un team compétent. ils ne sont pas des mages....tout en ayant des qualités certaines et rares.
Il y a 26 mois
amdloin
amdloin :
Si Sir Frank Williams vie encore en 1990, la grave erreur ça a été de resté à la tête de l'écurie.
Il y a 26 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.