Hamilton remporte le 901ème GP de l'histoire
> > > > Prost évoque le GP de France, Williams et Senna

Prost évoque le GP de France, Williams et Senna

Le quadruple champion du monde tricolore apporte son soutien au projet d'alternance du Grand Prix de France et revient sur plusieurs sujets d'actualité, indiquant notamment qu'il a essayé d'aider l'écurie Williams à trouver des sponsors.

© Eurosport© Eurosport

Dans un entretien accordé au site russe F1News.ru, Alain Prost, fraîchement promu ambassadeur de marque par le constructeur Renault, commente l’actu récente de la Formule Un, à commencer par l’éventuel retour d’un Grand Prix de France, à l’horizon 2013, en alternance avec le cousin belge. Dans un passé encore très récent, le Français avait défendu le projet d’un Grand-Prix de France organisé à Marne-La-Vallée avec le soutien de Lagardère et d’Eurodisney : « Le chapitre est clos. Je le regrette vraiment parce que, croyez-moi, c’était le meilleur projet que j’avais vu depuis longtemps. »

Cependant, la plupart des projets envisagés à l’époque n’ayant pu aboutir, pour diverses raisons, le natif de la Loire se range désormais derrière la possible alternance entre les Grand-Prix de France et de Belgique, estimant que cela reste « mieux que rien » : « Evidemment, la meilleure des choses serait que la France et la Belgique aient chacune leur propre Grand Prix chaque année, mais malheureusement il faut reconnaître que l’Europe rencontre de grandes difficultés, alors s’il s’agit là de la seule façon pour que la course se fasse, alors pourquoi pas ? »

L’ancien pilote Williams est également revenu sur les difficultés que rencontre actuellement l’écurie britannique pour laquelle il a remporté son dernier titre de champion du monde, en 1993 : « Je parle souvent avec Frank Williams et cet hiver j’ai même essayé de l’aider à trouver quelques sponsors, mais en vain » révèle le Français. « C’est difficile pour eux : dès que vous rencontrez des soucis financiers, il est dur de vous en sortir. »

Ainsi, les hommes de Grove n’ont-ils pu résister aux sirènes de l’argent apporté par les sponsors de Bruno Senna, officialisé en janvier dernier comme coéquipier du déjà fort richement doté Pastor Maldonado. Le neveu d’Ayrton, auteur de quelques coups d’éclat la saison passée avec Lotus, fait débat du côté des observateurs et commentateurs réguliers de la F1. Rival emblématique de Magic, Alain Prost s’est refusé à porter le moindre jugement sportif sur Bruno Senna : « Bruno est quelqu’un de super et je le pense sincèrement. Je ne peux pas juger de ses compétences en tant que pilote parce que c’est encore prématuré, mais c’est une bonne personne. »

Le Professeur a d’ailleurs confessé au site russe qu’il ne souhaitait pas voir le film Senna, sorti fin 2010 et encensé, depuis, par la critique : « Je ne l’ai pas vu et je ne veux pas le voir. Je ne suis définitivement pas d’accord avec leur vision des choses. J’ai passé beaucoup de temps à essayer de leur expliquer qu’ils avaient tort » explique le Français qui reproche, au documentaire réalisé par Asif Kapadia, de lui donner le mauvais rôle, avec Jean-Marie Balestre.

Concernant la Formule Un actuelle, l’ancien pilote Renault, McLaren, Ferrari et Williams, estime qu’il est « absolument impossible » pour les nouvelles écuries, que sont HRT, Marussia et Caterham, d’arriver à briser l’hégémonie de l’actuel Top 5 de la discipline : « En toute honnêteté, je dirais qu’ils ne peuvent pas devenir compétitifs dans la Formule Un d’aujourd’hui. C’est impossible ! Ils peuvent progresser, mais, évidemment, la question du but qu’ils poursuivent doit rapidement être posée. S’il s’agit de faire irruption dans le Top 5 de la discipline avec une nouvelle écurie, c’est absolument impossible. »

Le quadruple champion du monde tricolore sait d’ailleurs de quoi il parle, lui qui a vu son projet d’écurie éponyme, suite à la reprise de Ligier en 1997, se conclure quatre ans plus tard par la liquidation.


Prost, Williams et Castellet Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.