GP Hongrie - Programme TV
> > > > De l'art de la qualification

De l'art de la qualification

Ce week-end, Sebastian Vettel a égalé le record de 14 poles en une saison détenu par Nigel Mansell. La chronique pitstop se penche sur les statistiques et passe en revue les meilleurs pilotes dans l'excercice des qualifications.

©GEPA/ Un geste devenu familier.. ©GEPA/ Un geste devenu familier..

L’exercice de la qualification contre le chrono a toujours été un exercice particulier dans une compétition automobile. Depuis l’an dernier, la qualification a retrouvé ses lettres de noblesses avec des monoplaces lancées à vide pour essayer de décrocher le meilleur temps et s’élancer en pole position le lendemain. Dans ce domaine, Sebastian Vettel a fait étalage de sa pointe de vitesse ces dernières années.

Samedi après-midi, Vettel a une nouvelle fois inscrit son nom sur les tablettes de l’histoire de la Formule 1. En signant sa 14ème pole position de la saison, le pilote Red Bull Racing égale le record de Nigel Mansell réalisé au volant d’une monoplace dessinée par Adrian Newey et motorisée par un bloc Renault.

Depuis le début du championnat, Sebastian Vettel s’est montré intraitable dans l’exercice particulier des qualifications puisqu’il n’a pour l’instant, été battu que quatre fois dans la lutte pour la pole. Une seule fois, une Red Bull n’aura pas occupé la première place sur la grille de départ, c’était en Corée.

Au total, Vettel compte 29 premières places sur une grille de départ depuis sa pole signée à Monza en 2008. Avec Michael Schumacher, l’Allemand est le seul pilote en activité à être présent dans le top 10 du plus grand nombre de pole. Il y côtoie des pilotes comme Hakkinen, Fangio, Mansell et consort.

Que ce soit en termes de nombre de poles signées ou en termes de ratio de poles par rapport aux séances qualificatives disputées, Sebastian Vettel pointe en bonne position. Si l’on prend les 10 meilleurs pilotes du point de vue du ratio, le jeune allemand pointe au 5ème rang*.

1.Fangio: 29 poles (56.86%)

Voilà un record qui risque bien de ne jamais être battu. En 51 Grands Prix, le pilote argentin s’est élancé à 29 reprises depuis la première position sur la grille de départ. Le quintuple champion du monde s’est montré particulièrement brillant dans ce domaine entre 1954 et 1958 puisqu’il a signé 19 de ses 29 poles, au volant de monoplaces des équipes Mercedes, Maserati ou encore Ferrari.

2.Jim Clark: 33 poles (45.83%)

Avec Ayrton Senna, l’Ecossais est surement le pilote le plus impressionnant de l’histoire de la F1 dans l’exercice de la qualification. Avec ses 33 poles, toutes signées au volant d’une Lotus, Clark arrive deuxième de ce classement derrière l’intouchable Juan-Manuel Fangio.

3.Alberto Ascari: 14 poles (43.75%)

L’Italien ne restera pas dans les annales de la F1 pour avoir signé la première pole position de l’histoire. Battu par son équipier José Froilan Gonzalez lors de la manche inaugurale en 1950, il se rattrapera en 1952 et 1953. En 14 Grands Prix, il s’élancera à 11 reprises de la première place. A l’époque les F2 étaient autorisées à concourir contre les F1. A partir de 1954, ce n’est plus le cas et c’est Juan-Manuel Fangio qui débute sa série de meilleurs temps en qualification.

4.Ayrton Senna: 65 poles (40.37%)

Lorsqu’on évoque les poles position en Formule 1, le nom d’Ayrton Senna est probablement le premier nom qui vient à l’esprit de bon nombre de passionné. Beaucoup ont encore en mémoire le tour lancé du Brésilien dans les rues de Monaco en 1990 au volant de sa McLaren. Ce jour-là, le pilote était comme en transe.

Senna était passé maitre dans l’exercice contre le chrono, et ce même au volant d’une monoplace moins performante. Si la saison 1994 n’avait pas débuté de la meilleure des façons sur le plan comptable, Senna avait hissé sa Williams en pole lors des 3 premiers Grands Prix du championnat.

5.Sebastian Vettel: 29 poles (36.25%)

Le jeune allemand pointe déjà au cinquième rang de ce classement et devance des pilotes comme Stirling Moss, Michael Schumacher, Lewis Hamilton, Damon Hill et Jackie Stewart.

C’est en 2008 que Vettel signe sa première pole position et devient par la même occasion le plus jeune poleman de l’histoire de la F1. Il signe 4 nouvelles poles en 2009 et 10 l’an dernier. Cette saison, au volant d’une RB7 redoutable, Vettel s’est presque montré imbattable le samedi après-midi puisque seuls Webber (Espagne, Grande-Bretagne, Allemagne) et Hamilton (Corée) sont parvenus à le battre.

Si le double champion du monde peut donc être considéré comme le plus rapide en qualification actuellement, il n’en est pas de même en course puisqu’il ne compte que 9 meilleurs tours contre 11 pour Hamilton, 12 pour Webber et 19 pour Fernando Alonso. Il devance par contre Jenson Button qui a signé le meilleur tour en course à 6 reprises. Mais depuis qu’il a son titre en poche, l’Allemand se fait plaisir, puisqu’il a signé le tour le plus rapide en course lors de la dernière boucle en Corée et en Inde, contre les recommandations de son écurie.

*Source: StatsF1.com


La chronique Pitstop, Vettel et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.